Observatoire National des Transports de Frêt

Observatoire National des Transports de Frêt

FOS EN POLE POSITION SUR LE CANADA AVEC MAERSK LINE


À compter du 2 juillet, Maersk Line lancera son nouveau service Med-Montréal Express entre l’Europe du Sud et le Canada. Opéré par Seayard à Fos-sur-Mer, ce service hebdomadaire ouvre au port phocéen une nouvelle desserte directe sur l’Amérique du Nord.

Après le "Marseille Maersk" baptisé en début d’année, Maersk Line réaffirme son engagement auprès du marché français et de son port phocéen en particulier en l’intégrant à son nouveau service Europe du Sud-Canada. Sous le nom "Med-Montréal Express", cette ligne régulière opérée en propre par la compagnie danoise avec une flotte de cinq navires, débutera ses rotations le 2 juillet prochain au départ de Salerne. Les boucles proposées placent idéalement Fos-sur-Mer avec un transit-time de treize jours seulement avec Montréal. Elles desservent en effet Salerne, La Spézia, Fos et Algésiras avant de traverser l’Atlantique pour rejoindre Montréal et Halifax puis de revenir en Europe via Valence. "Nous sommes heureux d’être à nouveau présents à Marseille-Fos avec un service et des navires en propre. Ce nouveau service permettra aux chargeurs du Sud de l’Europe de bénéficier d’opportunités de débouchés vers un marché dynamique, ainsi que d’une porte d’entrée directe vers l’Amérique du Nord", déclare Claus Ellemann-Jensen, président-directeur général de Maersk Line France. 

Un   axe  transatlantique  en  croissance 

À Fos, la ligne "Med-Montréal Express" escalera sur le terminal Seayard et sera proposée avec des services de pré et post-acheminement porte-à-porte avec le concours d’APM Terminals Inland, filiale de la compagnie danoise. "Ensemble, nous avons créé un produit multimodal sur mesure, du pré-acheminement au transport maritime en passant par la préparation de conteneurs de qualité alimentaire si les clients le requièrent", précise Franck Narbonne, directeur d’APM Terminals Inland Services Europe.

" Un transit-time de treize jours entre Fos et Montréal"

L’an passé, les échanges extérieurs du Canada se sont développés de 6,9 % et Maersk Line table sur une croissance de 7 % du trafic maritime conteneurisé de et vers ce pays en 2018. Selon la compagnie, les accords de libre-échange Ceta, entre l’Europe et le Canada, et transpacifique CPTPP devraient contribuer à ce développement. "L’Union européenne est le second partenaire commercial du Canada après les États-Unis, représentant 9,6 % des marchandises échangées en 2016. Le Canada, quant à lui, a contribué à hauteur de 2 % aux importations de l’Union européenne. La valeur totale des échanges entre l’Union européenne et le Canada s’élevait à 64,3 milliards d’euros en 2016". 

                 

Porte  d’entrée  au Québec  et  à  l’Ontario 

À Montréal, le service "Med-Montréal Express" escalera sur le terminal Cast connecté aux réseaux ferroviaires et routiers reliant les provinces de l’Ontario et du Québec qui rassemblent deux tiers de la population canadienne. Quant à Halifax, Maersk Line escompte y capter une partie de ses flux export de produits alimentaires réfrigérés provenant des provinces maritimes canadienne à destination de l’Europe voire, au-delà, via ses hubs de transbordement d’Algésiras et de Valence.

  https://www.lantenne.com/Fos-en-pole-position-sur-le-Canada-avec-Maersk-Line_a42799.html

 

Publié le : 01 - 02 - 2017